Méditerranée
La mer au milieu des terres
Voilà une série qui n’a pas été construite comme telle, c’est à dire pensée avant d’en faire les photos. En effet aucune volonté réelle n’a présidé à sa création. Elle s’est constituée inconsciemment au fur et à mesure de mes voyages dans quelques pays et îles de cette mer intérieure.
Puis, régulièrement, certains clichés que je trouvais meilleurs ou plus intéressants que d’autres ont émergés. Finalement, et sans pour autant avoir visité tous les pays ni tous les rivages du bassin méditerranéen, j’ai eu l’idée d’en faire une série.
Alors, oui, dans ces photos il manque beaucoup de pays et de nombreuses îles, tant pis, ce n’est pas si grave, cela permettra de compléter la série un peu plus tard...
Grèce - Zoumperi © JP Biville - Photographies

Grèce - Zoumperi

La sélection des photos s’est faite sur le critère principal suivant : avoir été prises à moins de 30 km de la mer, afin que l’influence maritime se fasse encore sentir. Mais elles devaient également montrer quelque chose d’un peu particulier (des constructions, des habitudes de vie, etc.), à défaut d’être emblématique, que l’on puisse immédiatement rattacher à cet endroit.
Photos de lieux et de personnages (dont la présence souvent invisible reste néanmoins perceptible) qui m'ont séduit, touché, ému, fait sourire. Avec le poids des traditions, des traces de modernité, une part de nonchalance, mais toujours la bonne humeur.
Les photos présentées ici sont aussi une partie de la matière première d’un livre de photos que je compte publier prochainement.
Tunisie - Hammamet © JP Biville - Photographies

Tunisie - Hammamet

Depuis l’antiquité, la mer Méditerranée représente un axe majeur de communication et de transport entre les pays et pour les peuples qui la bordent. Les Phéniciens, les Égyptiens, les Perses, les Grecs, mais aussi les Berbères, les Carthaginois, les Étrusques et les Romains ont sillonnés ses eaux. Conquêtes, apports culturels, commerces en tous genres, toutes ces activités ont façonné la civilisation occidentale.
Par sa position la Méditerranée forme le centre de "
l’ancien continent" dont les trois grandes parties sont baignées par ses eaux.

"Grande Verte" pour les égyptiens de l’antiquité, la "mer de l’Ouest", "mer des Philistins" ou encore "mer Suprême" dans l’Ancien Testament, Jules César la nomme "Mare Nostrum" ("Notre Mer") et Pline l’Ancien "mer Intérieure". C’est au VIe siècle que l’évêque Isidore de Séville emploie pour la première fois le terme latin de "mare Mediterraneum" (source Wikipédia).
Crète - Kato Zakros © JP Biville - Photographies

Crète  - Kato Zakros

Malte Sliema - Pêcheur à la ligne © JP Biville - Photographiess

Malte - Sliema

Si, de manière marginale, la "mer blanche" désigne parfois cette mer du milieu en Turquie et chez certains peuples anciennement dominés par les Ottomans, couramment pour nous, c’est "La Grande Bleue", synonyme de vacances au soleil et les pieds dans l’eau.
En oubliant trop souvent que dans certains de ces pays où nous nous rendons, les habitants que l’on croise ne prennent pas de vacances…

Back to Top